21 November 2011

Politique Fiction - PLauLitique Belche

Nous sommes le 7 janvier 2013. Dans l'attente de la formation d'un gouvernement les députés et le gouvernement ex-Leterme pas si démissionnaire dirigent toujours vaille que vaille un pays au bord de la semaine cruciale.
Et là c'est le drame.
La politique belge s'arrête. Pour peu qu'elle ait un jour avancé hein fieu dis.

Laurent L. (pseudo) a fait passer par erreur une proposition de loi interdisant les propositions de lois. Le titre exact était "Proposition de loi interdisant les propositions de lois qui ne soient ni populistes ni liberticides" mais il y a eu une erreur de manipulation du photocopieur lors d'une séance de body-body de formation avec son assistante. #LauL quoi...

De leur côté les quelques Députés présents non assoupis l'ont votée croyant qu'elle ne s'adressait qu'à lui et qu'ils en seraient ainsi débarrassés. Mais las. C'est l'impasse.

Impossible de déposer une nouvelle proposition de loi qui annulerait cette désormais loi.

Les wallons et les flamands arriveront-ils à se mettre d'accord sur une modification de la Constitution qui sauverait la situation? Laurette L (nom d'emprunt) pardonnera-t-elle à son fils illégitime sa bévue qui risque de la prîîver d'un poste important sur la scène internationale? La C5 merco à nonante mille boules d'Antoine sera-t-elle vendue? Bart mangera-t-il encore des gaufres au chocolat? Vous le saurez en... ha ben non, vous ne le saurez pas.

C'est ballot.

copyright Christian Sarbach


No comments:

Post a Comment