26 December 2011

Ne vous indignez pas !

Campement des indignés de Bruxelles : Source

C’est un des mots de l’année. S’indigner.
C’est un best-seller d’à peine assez de pages pour une dissert.
Où l’on nous dit qu’il ne faut pas accepter ces injustices quotidiennes. Cette société qui dérape. Ces fractures entre nous tous.
S’indigner.
C’est un mouvement qui a beaucoup marché, beaucoup campé, beaucoup squatté, beaucoup fait couler d’encre et occupé de minutes d’antenne.
J’ai dit « occuper » ? Ca tombe bien car « Occupy », que ce soit Wall Street ou les toilettes, heu les médias est parti pour être le mot de l’année aux states.

Et quelque part c’est déjà pas mal. Ou en tout cas ce devrait l’être, mais non.

Ho je vous entends déjà. « C’est mieux que rien ! » ; « C’est un début ! ».
Peut-être mais rien n’est moins sûr.
Mieux que rien ? Mais quel a été l’effet de ces mouvements d’indignation ? Ces quelques manifestations ont-elles réécrit l’histoire comme en Tunisie ? Ont-elles fait progresser ne fut-ce que d’un chouia la cause qu’elles défendent ?
C’est un début ? Qu’est ce qui a suivi ? Le mouvement s’est structuré ? Est devenu un lobby puissant ? A fait changer les choses ?

En gros l’indignation est-elle autre chose que le dernier placébo à la mode, ce simili sursaut de l’esprit qui donne la bonne conscience et permet de dire « j’ai fait ce que j’ai pu » ?

La méthode du changement dans une société démocratique cadenassée par un pouvoir légitimé tous les ans dans un processus électoral ne peut de toute façon pas être la manifestation.
La manifestation est par essence anti-démocratique. C’est la loi du plus fort ou du plus vocal. C’est la loi du caïd de cour d’école ou du mafieux. Celle de l’intimidation.

Certes on peut exprimer son avis, manifester… oui, bien sûr, la pression populaire est un lobby comme un autre. Mais, in fine, on ne peut pas faire chanter un gouvernement démocratique ou lui imposer un programme par la force. C’est anti démocratique.

Et puis le thème de ces indignations ! On vilipende un système « libéral »? Ha ? Donc un système qui prône que l’homme doit être libre c’est mal ? On retente le despotisme ? ; ce système dont on est sortis grâce aux libéraux de la révolution française ? Ne mélangerions nous pas un peut tout dans cette soupe contestataire ?
Et de toute façon, la gauche fut-elle moins au pouvoir que le droite ces 30 dernières années ?

Mais alors me direz-vous ?

Et bien je voudrais que l’on cesse de « s’indigner » telles des vierges effarouchées. Je voudrais que l’on cesse de crier « C’est un scandale ».

Je voudrais que toute personne tentée par l’indignation mette ses mains dans le cambouis à la place.
Qu’à chaque fois qu’elle trouve le système injuste elle aille en corriger un effet pervers. Qui en donnant à manger à un SDF ; qui en participant à des écoles de devoirs ; qui en parlant à un sans-abri ; qui en donnant de son temps à l’autre, qui en militant activement.
Qu’à chaque fois qu’elle veuille s’indigner elle se demande pour qui elle a voté et pourquoi. 

Du concret.

Vous cherchez du concret ? Une évidence en suggestion. Bateau comme pas deux. Et pourtant. Il n'y a pas plus important.
La faim dans le monde c’est 30 milliards de dollars par an pour l’éradiquer. A peine quelques pourcents du budget US de la défense.
Un enfant de moins de 8 ans meurt toutes les dix secondes. Voilà un combat non ?
Au travail, vous avez du pain sur la planche… vous. Pas eux. Changez ça, une personne à la fois. En commençant par vous même.

Parce que non, vous indigner ne suffira pas.

3 comments:

  1. Voici justement qu'arrive une bonne occasion de s'engager : la vente des modules Iles de Paix le w-e des 13, 14, 15 janvier. En acheter ou en vendre, c'est déjà un pas vers le changement.
    http://www.facebook.com/events/167572603324117/

    Pierre-Yves

    ReplyDelete
  2. Tu as raison, l'heure n'est plus à l'indignation mais à la révolution...

    ReplyDelete
  3. Merci Pierre-Yves, excellente suggestion !

    Renaud c'est un peu l'extrême de ce que je dis mais je ne suis pas contre... :)

    ReplyDelete