27 December 2011

Astuce LinkedIn - Lien court pour une invitation en un clic!

Petit guide pour la création d'un lien personnalisé efficace pour LinkedIn



Cet article est honteusement (ou pas, je lui ai demandé ;o) ) copié d'un article en anglais de Stacy Zapar, la femme la plus connectée au monde sur Linkedin. Mais je tenais à le partager avec vous et il m'en fallait donc une version en français. J'ai ajouté le lien court linkd.in

This article is shamelessly (or not) copied from Stacy Zapar's excellent article on the topic and translated for my french followers. Thank you again for the tip Stacy :-)


Afin de diffuser votre profil LinkedIn, la plateforme vous propose un lien public du type http://be.linkedin.com/in/votrenom
C'est sympa de leur part mais c'est loin d'être efficace. 
Tentez l'expérience telle que Stacy l'a réalisée et après avoir cliqué sur ce lien il faudra à vos contacts pas moins de quatre clics et encoder leur mot de passe pour se connecter à vous. 

Combien de personnes vont remettre à plus tard devant ces tracasseries? Trop.

Il y a un moyen simple d'y remédier : l'invitation LinkedIn en un clic ! Ça prend 5 minutes à tout casser. Aucune excuse!

1. Allez sur votre profil dans LinkedIn et regardez l'URL. (Choisissez bien "Profil" et pas "Editez votre profil")
Voici la mienne: 


2. Identifiez votre numéro d'utilisateur. C'est le long nombre dans l'URL, juste derrière id=.  Le mien est  12980455.


(Note: la longueur de ce nombre peut varier en fonction de votre ancienneté sur LinkedIn.)

3. Copiez-collez votre numéro d'utilisateur dans le lien ci-dessous, ainsi que votre nom et prénom.

http://www.linkedin.com/inviteFromProfile?from=profile&key=12980455&firstName=Hugues&lastName=Lannoy

Cette URL amènera directement vos contacts sur la page d'ajout. Mais elle reste un peu longue. 
Facile à ajouter sur un site mais pas facile à communiquer sans internet.
Pas de souci : 

4. Allez sur http://bit.ly et créez un compte si ce n'est déjà fait.
Collez votre url et raccourcissez-la.
Bit.ly va par défaut choisir le raccourcisseur "linkd.in"
Pour représenter votre profil, Bit.ly va aussi y ajouter une série de lettres et chiffres au hasard.
Genre "linkd.in/2fre5te"
Sauvez.

5. Allez dans "your bitlinks".
Là où s'affiche le nouveau bitlink créé, modifiez la partie droite de l'url en cliquant sur le petit crayon. Sauvez.


Le résultat? Un lien pratique et efficace : http://linkd.in/hlannoy

Un lien qui au lieu de vous faire perdre des contacts en clics inutiles et mot de passe vous présente directement ce bel écran : 


Plus qu'à mettre ce lien sur votre carte de visite, vos CVs, sites et autres. :-)

Merci Stacy !

Et merci à vous de partager cet article, que tout le monde en profite !

(updated on 18/11/2013)
(updated on 09/09/2014 pour prendre en compte le changement bit.ly qui ne permet plus de modifier le lien directement à l'étape 4. Merci à Mathieu Morfin de m'avoir prévenu.)

26 December 2011

Ne vous indignez pas !

Campement des indignés de Bruxelles : Source

C’est un des mots de l’année. S’indigner.
C’est un best-seller d’à peine assez de pages pour une dissert.
Où l’on nous dit qu’il ne faut pas accepter ces injustices quotidiennes. Cette société qui dérape. Ces fractures entre nous tous.
S’indigner.
C’est un mouvement qui a beaucoup marché, beaucoup campé, beaucoup squatté, beaucoup fait couler d’encre et occupé de minutes d’antenne.
J’ai dit « occuper » ? Ca tombe bien car « Occupy », que ce soit Wall Street ou les toilettes, heu les médias est parti pour être le mot de l’année aux states.

Et quelque part c’est déjà pas mal. Ou en tout cas ce devrait l’être, mais non.

Ho je vous entends déjà. « C’est mieux que rien ! » ; « C’est un début ! ».
Peut-être mais rien n’est moins sûr.
Mieux que rien ? Mais quel a été l’effet de ces mouvements d’indignation ? Ces quelques manifestations ont-elles réécrit l’histoire comme en Tunisie ? Ont-elles fait progresser ne fut-ce que d’un chouia la cause qu’elles défendent ?
C’est un début ? Qu’est ce qui a suivi ? Le mouvement s’est structuré ? Est devenu un lobby puissant ? A fait changer les choses ?

En gros l’indignation est-elle autre chose que le dernier placébo à la mode, ce simili sursaut de l’esprit qui donne la bonne conscience et permet de dire « j’ai fait ce que j’ai pu » ?

La méthode du changement dans une société démocratique cadenassée par un pouvoir légitimé tous les ans dans un processus électoral ne peut de toute façon pas être la manifestation.
La manifestation est par essence anti-démocratique. C’est la loi du plus fort ou du plus vocal. C’est la loi du caïd de cour d’école ou du mafieux. Celle de l’intimidation.

Certes on peut exprimer son avis, manifester… oui, bien sûr, la pression populaire est un lobby comme un autre. Mais, in fine, on ne peut pas faire chanter un gouvernement démocratique ou lui imposer un programme par la force. C’est anti démocratique.

Et puis le thème de ces indignations ! On vilipende un système « libéral »? Ha ? Donc un système qui prône que l’homme doit être libre c’est mal ? On retente le despotisme ? ; ce système dont on est sortis grâce aux libéraux de la révolution française ? Ne mélangerions nous pas un peut tout dans cette soupe contestataire ?
Et de toute façon, la gauche fut-elle moins au pouvoir que le droite ces 30 dernières années ?

Mais alors me direz-vous ?

Et bien je voudrais que l’on cesse de « s’indigner » telles des vierges effarouchées. Je voudrais que l’on cesse de crier « C’est un scandale ».

Je voudrais que toute personne tentée par l’indignation mette ses mains dans le cambouis à la place.
Qu’à chaque fois qu’elle trouve le système injuste elle aille en corriger un effet pervers. Qui en donnant à manger à un SDF ; qui en participant à des écoles de devoirs ; qui en parlant à un sans-abri ; qui en donnant de son temps à l’autre, qui en militant activement.
Qu’à chaque fois qu’elle veuille s’indigner elle se demande pour qui elle a voté et pourquoi. 

Du concret.

Vous cherchez du concret ? Une évidence en suggestion. Bateau comme pas deux. Et pourtant. Il n'y a pas plus important.
La faim dans le monde c’est 30 milliards de dollars par an pour l’éradiquer. A peine quelques pourcents du budget US de la défense.
Un enfant de moins de 8 ans meurt toutes les dix secondes. Voilà un combat non ?
Au travail, vous avez du pain sur la planche… vous. Pas eux. Changez ça, une personne à la fois. En commençant par vous même.

Parce que non, vous indigner ne suffira pas.

14 December 2011

L'intelligence aussi est morte à Liège?


Atterré par les quelques amis qui on trouvé à ce texte "quelque chose qui faisait écho en eux" et parce que tous les forums qui l'ont reproduit disparaissent les uns après les autres je le reproduis ici.

Sans le droit de le faire par l'auteur. Mais bien au nom du droit de réponse que ce texte inspire! Et après tout ce texte était un écrit public sur un blog public livré en public sur facebook.

Le préambule déjà se dédouane à l'avance dans une belle preuve de courage littéraire.
Donc si on dit que ce texte est une merde raciste c'est nous qui ne savons pas lire, sommes intolérants et qui ne comprenons rien à la liberté d'expression? Et mon cul c'est du poulet?

Quand il "constate" qu'il y a de vilains arabes il n'a pas tort. De même qu'il y a de méchants Norvégiens, Américains, Belges, Liégeois... Quand il en tire une généralité il ne peut que se tromper.
On ne peut rien inférer du particulier. La liste de tueurs non arabes est au moins tout aussi longue.
Pour info la statistique officielle et douloureuse pour certains c'est que le pourcentage de mauvais arabes en belgique ets plus petit que le pourcentage de mauvais catholiques. Il suffit de les compter en prison par rapport au montant de leur population sur le territoire.

Et rien que le fait qu'il n'ait pas compris que la "marche blanche" annoncée était une dénonciation du rassemblement que Demeyer a autorisé pour un braqueur de bijouterie montre bien à quel point Florian Henin est atteint.

Allez, on va lui laisser le bénéfice du doute? Dire qu'il a parlé sous le coup de l'émotion?
L'émotion est-elle une raison valable? Non.

Mais tout n'est pas perdu. Je vais citer un ami médecin anesthésiste, de garde pendant le drame et en première ligne. Voici ce qu'il dit :
Coup de chapeau à tous ces inconnus qui dans les premières minutes du drame ont aidé les blessés au péril de leur vie pendant que d'autres fuyaient. Je pense particulièrement au chauffeur de bus qui a ouvert ses portes et chargé un Max de blessés pour les conduire à l'hôpital avant que les secours n'arrivent. Dans ce monde il y a des crapules mais ce drame montre aussi toute la bonté qu'on peut aussi trouver parmi les êtres humain. Merci à eux et chapeau !
Merci à toi l'ami.

Lisez l'excellente réponse de Mateusz: Quand le racisme se nourrit de l'émotion
Ne ratez pas le texte de Groserch : Norvège - Belgique : 1 - 0

----------------


Je suis mort à Liège, mon amour
Je suis raciste?
Ce n'est pas vrai, mais c'est ce que beaucoup d'entre vous diront après avoir parcouru ce texte.
Vous le savez tous, on ne parle que de ça sur la toile et dans les média, Liège vit une bien triste journée.
Ne revenons pas sur les détails - qui sont d'ailleurs encore flous - et concentrons-nous sur l'essentiel : trois innocents sont morts. Deux jeunes d'une vingtaine d'années à peine et une personne plus âgée, de 75 ans si j'ai bien écouté les infos. L'un des auteurs est connu - et mort - : Nordine Amrani.
C'est un Arabe, peut-être (surement ?) musulman.
Où est-ce que je veux en venir ? Nulle part, je constate.
Je constate que c'est un Arabe qui a tiré sur une foule innocente. Je constate qu'il y a une semaine, sur TF1, c'est un Arabe qui revendiquait le respect en enflammant une voiture. Je constate qu'il y a trois heures, ce sont deux Arabes qui m'ont traité de "petit Belge de merde" en plein Bruxelles. Je constate que ce sont des Arabes qui ont bloqué certaines rues de France, réclamant (encore) plus de mosquées, et je constate enfin que si l'on a tant entendu parler d'une certaine burqa, c'est bien grâce/à cause (biffer la mention inutile) de certains Arabes.
Si ma grand-mère lisait ce texte, elle me dirait qu'il y a des bons et des mauvais dans chaque pays, chaque nationalité, chaque religion. Elle aurait raison. Ceci dit... j'ai rarement vu un Boudhiste m'insulter en rue, rarement vu un Orthodoxe remuer ciel et terre pour porter un voile intégral et rarement vu un Juif brûler une bagnole pour réclamer un Temple.
Oh ? J'entends crier les "bien-pensants" : "Ouh le mauvais ! Ouh le méchant garçon qui mélange tout, nationalité et religion ! Ouh le vilain raciste !". Allez-y, ne vous retenez pas.
Je vous entends dire également que je m'exprime sur un sujet qui me dépasse. C'est vrai, en fait ce genre de sujet nous dépasse tous. Mais j'ai une question : lequel d'entre vous se porte volontaire pour expliquer aux familles des victimes d'aujourd'hui qu'elles sont totalement dépassées par les évènements ?
En guise de consolation, il reste à ces familles brisées une marche blanche qui s'organise en ce moment même sur le web. Ah... mais attendez... Ah non ! Excusez-moi, je me suis trompé, la marche en question est à la mémoire de Nordine Amrani, le tueur. Logique...
Si l'un d'entre vous à l'envie soudaine de m'expliquer pourquoi un assassin a droit à une marche blanche avant les victimes, qu'il me fasse signe. Je l'invite à dîner, ça sera sans doute passionnant.
Ah qu'il est facile de crier à la tolérance, au multiculturalisme, à l'anti-Marine Le Pen...
Eh bien moi, ce soir, j'ai bien envie qu'une vague bleue marine s'abatte sur nous.
En relisant mon texte, je m'aperçois qu'en effet, je n'y connais pas grand chose, mais peu importe... je m'y connais quand même assez pour dire que ça fait chier, pour dire qu'on en a marre et que, racistes ou pas, ce genre d'étrangers, tout le monde aimerait s'en passer.

06 December 2011

Au delà du Communautaire: un Front de Défense des Flamands


La Belgique est malade. Personne ne peut plus le contester. De crisette en crise, de négociations de pacotille en accords bancals, il ne faut pas être très futé pour constater le gouffre qui sépare nos classes politiques.

Notez que je ne dis pas nos électorats!

Car qui peut dire "j'ai rencontré un flamand et on n'avait rien à se dire"? Qui n'a pas des collègues dans l'autre communauté avec qui tout se passe bien? Combien de familles n'ont pas des ramifications des deux côtés de cette barrière linguistique artificielle?
Je suis francophone et je bosse avec des flamands. Je fais la fête à Hasselt avec des flamands. Je discute sur twitter avec des flamands. Je navigue et fais des courses à la voile avec des flamands. Et on a plein de choses en commun.
Un pays parfois gris mais joyeux, une bonhommie, un humour décapant, des frites et du surréalisme, les Too-many DJs, un microcosme culturel délicieux! On se marre et on s'entend bien!

Le problème vient à mon sens d'une déviance de nos classes politiques.

Celle du Nord est en compétition permanente avec elle même dans une surenchère morbide pour décider qui est le flamand le plus pur.
Ils façonnent par là une opinion publique à qui ils font avaler que le wallon est fainéant et que l'autre est la source de tout mal.
Ils entretiennent des stéréotypes coupables et pêchent par démagogie et mensonges éhontés.
Débordés sans cesse sur la droite ils se radicalisent et entrainent avec eux un peuple méritoire mais, comme beaucoup, en perte de repères dans un monde qui change et devient de plus en plus instable.
Quand les quatre partis principaux en sont à retirer aux gens leurs droits fondamentaux on ne peut que conclure qu'il n'y a plus de formations politiques démocrates en flandres!

Celle du Sud est elle dans un marasme profond.
Sur des airs de "tout va bien", "les fondamentaux sont bons" et "la classe politique flamande ne nous veut pas de mal" elle endort son électorat.
Elle n'a pas d'autre projet que de rester en place, pas d'autre ambition que d'être réélue.
Des décennies sans progrès social notable!
Au contraire, la pauvreté augmente, le chômage aussi. Or la gauche n'est elle pas censée combattre la pauvreté? Que fait-elle?!?
Mais las... On entretient des outils économiques hors de prix. On saupoudre d'aides des secteurs non porteurs. On gaspille. On détourne des fonds publics. On perd son temps. On nivelle par le bas.

De cette sombre dualité est sortie pour moi récemment une étincelle salvatrice; sous la forme d'une élue Open-VLD qui dénonçait la classe politique dont elle fait partie dans une interview intitulée "Ils agissent dans la peur". (Le Vif - L'Express, 4 Octobre 2010 )

Elle y disait notamment :
"J'ai plus de compréhension et de sympathie pour le principe du droit des personnes que du droit du sol."

Et concluait en disant des politiques flamands :
"Ils agissent dans la peur, mais c'est de leur faute ! Ils ont appris à leurs électeurs à être de bons Flamands, et ils sont devenus prisonniers de leur rhétorique. Nous avons un besoin urgent d'hommes et de femmes politiques qui fassent preuve d'ouverture et se débarrassent des frustrations du passé !"

Fulgurant ! La prochaine statue qu'on érigera à Bruxelles ce sera elle ou personne. Je n'avais rien lu de plus puissant depuis longtemps. C'est du Spaak! Du discours de femme d'état! Parce que nous n'en avons plus des hommes d'état. Fini ce temps des visionnaires qui nous emmènent au delà des problèmes vers une vision porteuse d'un avenir réel.

Je vous propose de la prendre au mot! Je vous propose de faire précisément ce qu'elle vient de nous dire.

Je lance donc un appel à mes amis flamands ... et au FDF.

Ce dernier est souvent dépeint en flandre comme un parti communautariste. C'est un peu faux mais cela ne s'exprime pas dans les faits. Le FDF défend les droits des francophones car ceux-ci sont attaqués par diverses réglementations restrictives. Il est diabolisé à tort par la classe politique du Nord car il s'oppose à leurs projets. Il a raison de le faire!
Il défend des valeurs, dont une primordiale : le respect des gens!
C'est le seul parti qui n'a pas voulu abandonner les droits des francophones en l'échange d'un poste de ministre. C'est un parti qui a l'habitude de gérer des communes à haut potentiel de friction communautaire mais dont le président est malgré tout nommé meilleur bourgmestre francophone par des... flamands.

Le flamand, la femme et l'homme comme la langue, ont tout autant le droit d'être défendus. Il sont en ce moment attaqués par une classe politique irresponsable qui prone la division au lieu du rassemblement,  l'isolement au lieu de l'ouverture.

Ce n'est pas une fatalité !

J'exhorte mes amis et compatriotes flamands à appeller le FDF pour que celui-ci crée des sections du FDF en flandre afin d'y défendre les droits des flamands, menacés d'isolement communautaire, mais aussi menacés de paupérisation par enlisement et, encore pire, en cas de scission.

J'exhorte le FDF à les accueillir et à se transformer en un appareil bilingue national de défense des droits de tous face aux attaques dont ils sont victimes. Sur le plan social, sur le plan linguistique, sur le plan économique!

J'appelle de mes voeux cette évolution de cette formation politique: Un Front des Démocrates Fédéralistes.
Un parti national uni qui serait la preuve qu'il existe en Belgique des femmes et des hommes de bonne volonté qui veulent s'unir pour que chacun soit respecté dans sa langue; pour que l'on dépasse le conflit linguistique et que l'on travaille ensemble à relancer le pays et estomper les conséquences de la crise économique et ses implications sociales.

Une alternative à la logique qui enferme, casse et sépare.

Un front des flamands et des francophones qui veulent que leurs communautés se respectent et travaillent ensemble à une Belgique meilleure pour tous!


Merci de faire circuler ce texte en partageant via les boutons ci-dessous.

05 December 2011

La rencontrer - 2 (thème de la femme parfaite)

- "C'est bien beau de s'embrasser dans l'euphorie d'un moment, l'ivresse d'une rencontre... Mais se revoir! Qu'attends-tu de moi? Que dois-je penser de notre relation?"

- "Que penser et attendre sont des mots qui peuvent attendre un peu avant d'y penser?"